La paralysie récurentielle ou de la corde vocale



Le nerf récurrent est le nerf moteur de la corde vocale.

La conséquence d'une paralysie récurrentielle est une immobilisation de la corde vocale homolatérale. Cette paralysie entraîne une altération de la voix appelée "Dysphonie".

En cas de paralysie bilatérale, la position des cordes en position médiane peut provoquer une dyspnée inspiratoire.

Le niveau d'atteinte du récurrent de haut en bas de son trajet entraîne un blocage différent de la corde vocale en médiane, paramédiane ou latérale.

La paralysie récurrentielle peut être uni ou bilatérale et ses étiologies sont multiples et variées.

Nous énumérons ci-dessous les différentes causes ou étiologies des paralysies laryngées :

1-Lésions neurologiques centrales

C'est une paralysie uni ou bilatérale et dans ce cas encore appelée "syndrome de Gerhart" (paralysie centrale en fermeture).

L'atteinte neurologique centrale peut être accompagnée d'autres déficits neurologiques des nerfs crâniens (IX, XI et XII). La cause peut être traumatique, infectieuse, néoplasique ou vasculaire.

2- Les néoplasies thoraciques.

Il s'agit de tumeur primitive ou d'une localisation secondaire. Dans le plus grand nombre des cas, il s'agit d'une paralysie laryngée gauche par atteinte du trajet médiastinale.

Le nerf récurrent droit peut être également touché au niveau de l'apex pulmonaire droit. C'est le syndrome de Pancoast.

3- Les causes thyroïdiennes

Tumeurs thyroïdiennes qui atteignent directement le nerf récurrent par contiguïté ou par métastases ganglionnaires.

4- Les cancers cervicaux

Les cancers avec atteinte de la base du crâne (trou déchiré postérieur) ou les métastases ganglionnaires para-pharyngées d'un cancer du cavum (ganglion de Gilette).

5-Paralysie d'origine traumatique

Il s'agit d'un traumatisme chirurgical ou d'un traumatisme cervical avec anévrysme carotidien.

6- Causes thoraciques bénignes

Compression par un anévrysme aortique ou par une hypertrophie auriculaire gauche (syndrome d'ORTNER.

7-Causes infectieuses ou inflammatoires.

Certaines maladies infectieuses comma la Syphilis ou le HIV par neuropathie peuvent entraîner une paralysies laryngées;

A citer également les maladies inflammatoires comme la sarcoïdose et les maladies de système.

8-Paralysies idiopathiques.

20 à 30 % des paralysies récurrentielles seraient idiopathiques.

 

Traitement

Le traitement des paralysies laryngées fait appel à un traitement médicamenteux, à la rééducation et à la chirurgie.

Actualités

  • L’épidémie de grippe touche désormais toute la France

    L’agence Santé publique France relève un taux de consultation des médecins pour syndrome grippal en [...] lire la suite

    (Pas de commentaire)

  • L’aspirine prévient aussi des cancers

      L’aspirine peaufine ses métamorphoses. La dernière émane d’un grou­pe d’experts américain respecté, le US Preventive [...] lire la suite

    (Pas de commentaire)

  • Vaccins: adjuvants à base d’aluminium

    Alors que commence la semaine européenne de la vaccination, le récent rapport de l'Académie de [...] lire la suite

    (Pas de commentaire)