ORL
   

   

 OTO-RHINO-LARYNGOLOGIE
Site dédié à l'information sur les pathologies (O.R.L) Nez, Gorge, Oreille
   et à la chirurgie de la Face et du cou

Accueil
Nez et Sinus oreilles Larynx Cavité buccale Face et Cou  
 
 
   
 


 Chirurgie plastique
 Chirurgie de l'oreille
 Chirurgie nez et sinus
 Chirurgie de la Thyroïde
 Chirurgie de la parotide
 Chirurgie du cou (autre)
 Chirurgie pédiatrique
 Chirurgie des amygdales
 Chirurgie des végétations
 Chirurgie du Larynx
 Chirurgie cavité buccale
 Chirurgie des cancers
 Chirurgie du ronflement
 Chirurgie cutanée
 Chirurgie Laser

 

Surdité Brusque

Comme son nom l'indique, il s'agit d'une perte brutale de l'audition de niveau varaiable sans facteur extérieur évident en comparaison avec un traumatisme sonore (voir chapitre spécifique).

C'est une urgence médicale.

On rattache cet accident auditif à une atteinte virale aigue ou un trouble micro-circulatoire au niveau de l'oreille interne ou du nerf acoustique.

Un bilan étiologique est réalisé au décours de la phase aigue pour éliminer une éventuelle cause organique.

Le bilan initial comporte un bilan audiomètrique et suivant l' importance de la surdité et en cas d'association avec une symptomatologie vestibulaire, un bilan général et cardio-circulatoire sont réalisés.

La mort cellulaire des cellules sensorielles de l'oreille interne (organe de Corti) encore appelées "cellules ciliées" passe par une phase inflammatoire ou oedémateuse.

Si cette mort cellulaire est constituée, la surdité provoquée par l'accident risque de persister.

Le traitement rapidement institué augmente les chances de la récupération auditive et l'atténuation des symptômes associés comme les acouphènes.

Bon nombre de surdités brusques peuvent récupérer spontanément sans traitement mais le taritement médical augmente et accélère cette récupération.

Le traitement médical dépend des habitudes mais il fait appel constamment à une corticothérapie associée ou non à des thérapeutiques vasodilatateur, fluidifiant ou augmentant et facilitant les apports énérgétiques au niveau cellulaire.

Dans les accidents de surdité brusque avec une perte importante, une hospitalisation peut être envisagée.

Cette hospitalisation permet l'utilisation des traitements par voie parentérale (perfusion) et l'utilisation des doses médicamenteuses plus importantes et surtout le repos du patient dans le calme. Par ailleurs le sujet peut bénéficier d'une oxygénothérapie (si possible hyperbare) ou par du carbogène (mélange d'oxygène et de dioxyde de carbone).

Il faut également signaler des profils audiomètriques de perte auditive faisant penser à une hypertension dans l'oreille interne et qui bénficient d'un traitement ciblé spécifique.

Habituellement le pronostic d'une surdité brusque est bon avec une grande récupération.

 

 
 
 
Oto-Rhino-Laryngologie